"Dimanche j'avais prévu d'aller faire le brevet de Salomé mais sans savoir si j'aurais pu être au rdv de Dimanche matin.En effet couché tard (4h45) mais comme souvent je me suis levé de bonne heure ( 6h10) j'ai donc pu être au rdv du club. A Salomé j'optais pour le 30 kms en compagnie d'André M, André C, Jean-Luc C, Christian B, Bernard B, Jean-Francois V. Un petit parcours tranquille dans les Weppes fait à une bonne allure ou notre ami André M nous imposa par moment un bon tempo ( il roule encore bien l'ancien) pour nous ramener à la salle.

Dimanche, retour côté cyclos et 2 brevets au programme Salomé et Warneton Belgique. Il fut bon de rappeler que 2 groupes fussent souhaitables pour honorer les 2 organisateurs. Une moitié/moitié aurait été parfaite mais on se contentera d’un 2tiers, un tiers. Ainsi, présent dans cette deuxième proportion, je menais mon groupe vers Warneton B vite relayé par nos coureurs Sam et Geoffrey qui nous permit de rallier Warneton en 50min.

Quelques photos d'Haubourdin en compagnie du couple Desailly et Marie ( la copine de Goeffrey), Frédéric A, Jean-François V. au départ du brevet d'Haubourdin, nous avons retrouvé Thierry V. en cours de route voilà notre groupe sur les 57 inscrits au départ.

Une quinzaine d’hommes constituait le groupe de costauds pour y effectuer le 85km chez nos amis d’Haubourdin. Une allure ultra rapide sur un parcours pourtant très sinueux où les relances étaient de mise. Allure facilitée également par l’absence de vent et de difficultés dans cette région des Weppes bien connue de tous.

Dimanche après la prise de la photo ce fut plus d'une cinquantaine de cyclos qui se rendit chez nos voisins Haubourdinois.

Pour nous, comme le jeudi, pas le temps d'échanger quelques mots ou de dire bonjour à des connaissances que mon groupe était déjà parti. Etant décidé à faire le 85 km je prévenais Jean-Luc et son groupe pour, en compagnie de Serge N. appuyer sur les pédales afin de rattraper nos compagnons habituels. Il nous

Pour ce jeudi de L'ascension c'est à La Chapelle d'Armentières que nous nous
rendîmes. Au départ du brevet Esthel et son papa nous attendaient. Comme très souvent plusieurs étaient pressés de démarrer ne nous laissant pas le temps 
d’échanger quelques mots avec les dirigeants d'autres clubs. Bref je pris la route avec l'intention de faire le 70 km et surtout d’accompagner pendant les premiers kilomètres notre jeune féminine Esthel. Je ne fus pas seul à faire ce choix car mes compagnons Jacques